Depuis la création des clés du gîte, j’ai reçu à plusieurs reprises des demandes sur la chronologie de mise en place de son projet. On a vite tendance à se sentir dépassé·e par la somme d’étapes que représente la création de son hébergement touristique. La meilleure réponse que j’ai trouvé pour vous apporter mon aide, est de vous proposer toute une liste de questions auxquelles il me semble indispensable de répondre pour élaborer votre projet.

Dans quel intérêt ?

Mon but est de vous guider à appréhender toutes les facettes qu’impliquent ce changement de vie. En effet, certaines questions vous feront sourire, d’autres vous sembleront stupides, ou alors vous apparaitront comme une évidence. Nous sommes tous différents et je souhaite vous faire comprendre que le processus est également différent pour chacun d’entre nous.

En ce qui me concerne, l’envie de rachat d’un gîte de groupe s’est présentée à moi comme une évidence au moment de la visite du bien, alors que je n’avais pas pour ambition de me lancer dans cette voie professionnelle et que j’étais venue visiter la maison de nos voisins !

Aussi, les étapes d’avancement pour concrétiser mon projet ne sont absolument pas les mêmes, qu’une personne qui envisage de quitter son emploi, de déménager et d’acheter un domaine pour ouvrir une maison d’hôtes. De la même manière, une personne qui souhaite aménager une dépendance de sa maison, n’aura pas le même plan d’actions que vous. Je suis au regret de vous annoncer que la mauvaise nouvelle, c’est qu’il n’y a pas de processus « type » à reproduire.

En revanche, l’excellente nouvelle, c’est que c’est à vous d’écrire la chronologique qui vous convient !

via GIPHY

Effectivement, c’est à vous de déterminer la chronologie logique, pour la mise en place de votre projet. D’ailleurs, on peut distinguer des thématiques communes, auxquelles chacun doit se confronter.

Voyons ensemble, desquelles il s’agit :

Votre personnalité

Avant toute chose, prenez le temps de vous plonger dans le quotidien d’un hôte. Dans un premier temps, imaginez votre nouvelle vie, votre charge de travail et les tâches qui rythmeront vos journées. Pour cela, je vous invite à écouter les témoignages de mes invitées sur le Podcast ICI. À ce jour, vous avez 6 expériences très différentes, 6 parcours et 6 quotidiens dont vous pouvez vous inspirer, pour vous projeter dans cette nouvelle aventure.

Si comme moi, vous êtes très timide, avez un côté sauvage et solitaire, le format de gîte sera « peut-être » plus en accord avec votre personnalité. J’insiste sur l’utilisation des guillemets ! Au contraire, si vous adorez les grands rassemblements, cuisiner pour toute la smala et que le contact humain est pour vous indispensable, alors le modèle chambre d’hôtes semble « davantage » vous convenir. Je vous l’accorde ce sont des raccourcis assez simplistes, et je ne souhaite absolument pas faire de généralité. C’est uniquement pour illustrer mes propos et vous aider à identifier les grandes caractéristiques de chaque type d’hébergement. Bien sur qu’une personne introvertie, peut s’épanouir en tant que gérante d’une maison d’hôtes.

Ce n’est pas à moi de décider pour quel type d’établissement vous êtes fait·e. C’est pourquoi, cela peut-être intéressant de questionner votre entourage pour vérifier que vous n’idéalisez pas trop ce qu’implique, ce changement de vie et que votre personnalité colle avec ce nouveau statut. Chaque membre de votre famille, a sa propre représentation mentale du métier. C’est pourquoi, un dialogue constructif permet de confronter les avis de chacun avant d’affronter la réalité.

Vos compétences

À mon sens, on a tendance à sous-estimer la charge de travail, que représente la gestion d’un gîte ou d’une maison d’hôtes. C’est un métier très physique, pour lequel vous devrez faire preuve d’une grande polyvalence : être à la fois cuisinier·e, serveur·se, secrétaire, femme/homme de chambre, guide, jardinier·e, pisciniste, responsable maintenance, community manager,…
Pour ma part, je suis de nature curieuse et j’ai plaisir à varier mes journées, apprendre de nouvelles choses et me challenger, mais il m’arrive très (trop) souvent de me sentir au bord de l’implosion, car la charge mentale est considérable. Il faut penser à tout, tout le temps, savoir s’adapter, s’améliorer, apprendre et se remettre en question. L’accueil de voyageurs ne s’improvise pas et requiert une excellente organisation, l’anticipation de tout contretemps, et une grande rigueur. En 2021 et davantage dans le contexte actuel, le digital est indispensable pour se connecter aux autres et communiquer. Il est important de savoir admettre ses forces autant que ses faiblesses, et peut-être envisager les astuces nécessaires, pour palier à certaines lacunes : confier la création du site internet à un webdesigner, faire appel à un·e freelance pour l’animation des réseaux sociaux, choisir d’être accompagné par un channel manager/PMS…

Vos objectifs

Sachez que décider d’ouvrir une maison d’hôtes ou un gîte, bouleverse votre quotidien et implique toute la famille. Vos journées ne seront plus rythmées de la même façon, vos week-ends et vacances deviendront les moments forts de votre activité. De plus, votre partenaire, vos enfants, votre vie sociale, en seront forcément impactés. Il me semble essentiel, que ce changement de vie soit approuvé par chaque membre du foyer, et que personne ne fasse de sacrifice.
Ensuite, il vous faut déterminer si l’activité deviendra votre source de revenu principale ou complémentaire. Combien d’heures vous aurez à y consacrer ? Vos horaires de travail seront-ils compatibles avec ceux de la gestion de l’hébergement ? En effet, ces quelques questions peuvent complètement changer la définition du projet :

Hypothèse 1 :

vous avez une dépendance que vous souhaitez aménager pour créer 1 gite de 6 couchages. Le bien est déjà votre propriété, la réalisation du projet consiste alors à faire quelques travaux d’aménagement que vous pouvez assumer vous-même. Les revenus générés par les locations, permettent de couvrir les frais des travaux et l’achat des équipements. Vous ne quittez pas votre emploi car vos horaires flexibles vous permettent d’assurer la gestion du gîte sans impacter votre activité principale.

Hypothèse 2 :

vous souhaitez quitter la ville et revenir vivre dans le petit village de votre enfance. Vos parents vous font don de la maison de famille et vous avez carte blanche pour en faire une maison d’hôtes. Votre partenaire se fait muter et vous quittez votre emploi. L’investissement est-il constitué de vos économies, d’un emprunt auprès de la banque, d’un crédit vendeur ? Les revenus de votre partenaire suffisent à payer les échéances d’emprunt. Vous n’êtes pas pressés d’ouvrir et pouvez assumer une grande charge des travaux par vous-même avec l’aide de votre famille. Une fois les locations ouvertes, les revenus générés vous permettent de vous verser un salaire.

Hypothèse 3 :

vous obtenez une rupture conventionnelle en quittant votre emploi et sollicitez votre banque pour un emprunt à titre professionnel. L’acquisition du nouveau bien immobilier nécessite un investissement lourd. Mais vous élaborer un business plan pour démontrer à la banque, que les revenus générés par l’activité, permettront de rembourser les échéances d’emprunt. Vos parents sont caution solidaires pour garantir votre solvabilité. L’activité ne pourra vous rémunérer avant la 2ème année d’ouverture, mais vous touchez des allocations chômage.

Je pourrai continuer encore et encore, tellement les possibilités sont nombreuses. Vous l’aurez compris, l’aspect financier du projet est déterminant ! Alors une fois convaincu·e de votre envie de vous lancer, allez rencontrer votre banquier pour connaître votre capacité d’emprunt. Avec lui, simulez plusieurs hypothèses. Le but est de vous aider à déterminer le modèle économique qui vous convient le mieux, et qui vous permet d’être solvables. Vous serez peut-être confrontés au fait de ne pouvoir consacrer qu’une plus petite enveloppe pour les travaux souhaités, ou réaliser que vous ne pouvez pas faire l’acquisition du magnifique domaine repéré lors de votre prospection. Cependant, cela vous évitera de vous planter et donnera certainement naissance, à un projet encore plus pertinent et qui vous correspond vraiment.

A vous de jouer !

Maintenant que j’ai partagé mon point de vu, je vous laisse télécharger la liste de questions. J’ai essayé d’être la plus complète possible. J’ai volontairement mis la date sur le document pour qu’il puisse évoluer au rythme de nos échanges. Il vous faudra alors revenir de temps en temps voir si la version 01, a été mise à jour.

Télécharger “50+Questions-à-se-poser-pour-savoir-par-où-commencer.pdf” Les-Questions-à-se-poser-pour-savoir-par-où-commencer.pdf – Téléchargé 231 fois – 380 Ko

Comme toujours, je suis à votre dispo sur les réseaux sociaux ou par mail, pour échanger avec vous et faire connaissance. Je serais très heureuse de pouvoir vous apporter mon « regard » et mon expérience de cette nouvelle vie.
Bonne lecture et surtout bonne réflexion à vous !

Vous avez aimé ? N'hésitez pas à partager sur :